Bilan énergétique

Une différence ” macroscopique ” objectivement perceptible entre le système de coupe Colombini et d’autres systèmes de broyage en poudre sur le marché aujourd’hui est en relation avec le bilan énergétique.

Les moulins utilisent l’énergie électrique pour animer les composants mécaniques, pour la phase de mouture en poudre (le découpage ou la compression du produit) et pour dissiper la chaleur produite pendant le processus. Le coût de l’énergie, actuellement et à l’avenir, est et sera un facteur fondamental dans l’évaluation économique d’un processus de production.

Les moulins Colombini garantissent une consommation d’énergie de l’ordre de 1/4 par rapport à d’autres systèmes largement utilisés.

Total d'énergie électrique utilisée

L’énergie utilisée pour animer les composants mécaniques

Les moulins Colombini ont une seule partie mobile, qui est de plus constamment lubrifiée. La consommation est donc très faible. C’est également grâce à la technologie de l’onduleur utilisé.

L’énergie utilisée pour le moulinage

La puissance maximale installée sur un moulin Criomak est 12-13 kW, et la consommation maximale de la production est de 6-7 kW/h par 900 kg / h (de mouture pour une utilisation “expresso”).

L’énergie utilisée pour le système de refroidissement

Le système de moulinage Colombini n’a pas besoin d’air ou de systèmes de refroidissement par eau, l’augmentation de la température au cours de la phase de moulinage n’est pas supérieures à 20°C pour des granulométries moyennes à fines. La consommation électrique à ce niveau tombe donc à zéro.